Albanie, Tirana 2009 : regard libre

On arrive en stop à Tirana depuis le Kosovo. Pays surprenant, mouvementé par des strates politiques ces dernières années. Les grosses voitures et 4×4 avec des plaques étrangères narguent les ânes et les charrettes. Mais l’hospitalité est toujours présente. On rencontre un albanais qui nous fait découvrir sa ville, avant de retrouver notre pote couchsurfing.

Surprise. La Piramida est en reconstruction. Petit clin d’œil à un vieux barbu que l’on connait bien. S’il se reconnaît, il a droit à nous laisser un commentaire pour riposter !

Sur la place centrale, les voitures pour pitchous se font doubler par les voitures de luxe. Tirana : musée Mercedes !

Communiste, capitaliste, anarchiste, … autant de strates politiques qu’architecturales.

Edi Rama a voulu mettre de la couleur dans le quotidien des habitants de Tirana.

… des couleurs pour améliorer le quotidien.

The Garrett President Museum… ou comment refaire le monde avec un couchsurfer harvardien. Lots of fun with this crazy guy !

Lots of fun.

Dans les grills de la vieille ville, les poulets côtoient les têtes de mouton…. fameux hein !!!

A l’ombre des arbres du lac artificiel, les vieux jouent aux dominos et aux échecs.

Des petits qui fument, du haut de la statue de la place centrale.

Des glisseurs éphémères, sur la Piramida… Les gosses l’envahiront de nouveau dans quelques semaines…

Repartir sur les routes, en stop, à travers les couleurs des immeubles d’Edi Rama. Direction le Monténégro.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s