Passage de frontière en Kurdistan Irakien (33)

Le taxi fonce dans le no man’s land. Mehmet nous conduit dans sa Kangoo (!!). Il allume sa clope avec celle de Sehdim, un étudiant qui partage le taxi avec nous. Il pleut et il fait froid. Les vitres sont fermées. On n’ose pas les ouvrir. La Kangoo ressemble à un aquarium de fumée. J’aperçois Galoo quand même. On a le cœur qui bat. C’est normal. On sent la vitesse. Mehmet roule vite. Puis tout d’un coup, stop. Nous arrivons au poste frontière on dirait. Nous ouvrons timidement les vitres. Le nuage de fumée se dissipe. Ça y est. On commence enfin à voir, et à respirer. Au loin, des vignes qui nous rappellent les paysages de notre sud de la France. Des arbres aussi. Mais on sait qu’on en est encore un peu loin. Pour le moment, on est là : on est en Irak.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s