Sarajevo, en noir et blanc (64)


A Sarajevo, on fait valser les pigeons de la place Sebilj.

A Sarajevo, on prend le vieux tramway et on observe.


A Sarajevo, on evite de justesse (de un metre et une quinzaine d annees) une bombe lachee pendant la guerre.

A Sarajevo, on regarde la bibliotheque nationale lentement se reconstruire.

 A Sarajevo, il y a le vieux quartier turc, le quartier autrichien, le nouveau quartier ….

  

  

A Sarajevo, on regarde les joueurs d echec sur la place principale.

A Sarajevo, on passe dans le tunnel, chemin de l espoir pendant la guerre.

À Sarajevo, on marche main dans la main avec nos sacs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s