TransHimalayenne en Royal Enfield – 4/Through Himachal Pradesh (last days @Shimla, Rewalsar & Prashar Lakes)

Les lacs Sacrés de Rewalsar et Prashar.

Rewalsar, ou Tso Pema, un lac sacré pour les hindous, les sikhs et les bouddhistes. Nous dormons dans le bâtiment qui jouxte l’ecole de moines bouddhistes. Le calme et la sérénité d’un monde à part. Le matin nous entendons la prière accompagnée de rituels, la puja. Le tour du lac et les alentours offrent de belles balades au calme.

Prashar, il faut d’abord y aller ! Alors que la moto s’était reposée à Rewalsar, nous nous attaquons à 100 km de lacets, pour grimper à 2730m. Beaucoup moins de monde ici. Pas de village, juste quelques maisons de bergers et un temple Sikh qui vaut le détour. Pour nous c’est une première. Nous y entrons et sommes accueillis par le gardien du temple qui nous applique un point de peinture entre les yeux, et noue un lacet à notre poignet.

Arrivée « panoramique », il n’y a pas plus haut dans les alentours, nous restons jusqu’au coucher du soleil pour espérer une belle vue. On sait qu’il faudra allumer les phares, mais ça se mérite ! On est tellement seuls ici de nouveau. Après quelques virages en redescendant, nous nous arrêtons pour espérer stopper le temps.

Publicités

TransHimalayenne en Royal Enfield – 4/Through Himachal Pradesh (next days @Sainj, Sarahan, Sutlej Valley)

Through the slopes of the Sutlej, we ride and get surprised by those villages, built between the cliffs and the river. In this region there are people, everywhere. In the night, stars seem to appear down to the horizon. Optical illusion : theses are houses, built all over the valley.

Dans les virages qui suivent le Sutlej, on se laisse surprendre par les villages, bâtis entre la falaise et la rivière. Ce nouveau Road trip nous fait ouvrir les yeux sur cette présence de gens, partout. La nuit, des étoiles semblent descendre à même l’horizon… Illusion d’optique : nous sommes toujours dans des canyons renversants, et les scintillements sont en fait des lumières de maisons, brillant jusqu’aux sommets! Autant de belles rencontres. Les gens que nous rencontrons sur la route semblent heureux dans leur maison qui attend quelques heures de travail supplémentaires pour construire l’étage suivant. En attendant, on partage le thé avec ces inconnus, sur le toit.

TransHimalayenne en Royal Enfield – 4/Through Himachal Pradesh (first days @Naggar, Manikaran)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

In the valleys of Naggar, we leave the riversides to elevate to the hills and cliffs along the curvy roads, then we go down to find the river again, which we’ll not quit for 3 days. 

Dans les vallees de Naggar, on oublie les rivières pour s’élever dans les routes sinueuses, puis nous retrouvons le Beas et arrivons vers Manikaran où le bruit de la rivière ne nous quittera plus pendant 3 jours.

TransHimalayenne en Royal Enfield – 4/ Himachal long&slow trip

Without travel guide,  without GPS, the journey to Himachal Pradesh is drawn on a map, with some cities highlighted by the locals. Manikaran, Tso Pema, Shimla, Sundernaggar, Sarahan… So good to let your imagination go and get surprised when in the city. The motorbike is not so different, again a Bullet 500 but chrome colored and Machismo limited series. What will be different? All the rest ! The landscapes, the roads, the cultures, the people.  From Naggar castle to Sarahan monastery, passing through Rewalsar holy lake and curvy roads of the Sutlej river, let’s ride to new horizons ! 

Sans guide de voyage, sans livre, sans GPS, le trajet dans l’Himachal Pradesh se dessine sur une carte au 1:300000, avec quelques noms surlignés à la volée au gré des rencontres. Manikaran, Tso Pema, Shimla, Sundernaggar, Sarahan… Quel bonheur de laisser place à l’imagination et de se laisser surprendre une fois sur le terrain.

La moto n’est pas dépaysante, en restant sur la Bullet 500, mais cette fois ci chromée et avec la série limitée Machismo. « Dépaysant », c’est bien le décor, la route, les gens, les expériences, qui le seront dans ces 8 jours à moto. Du château de Naggar au monastère de Sarahan, en passant par les lacs sacrés de Rewalsar, les vallées sinueuses de la rivière Sutlej, en route pour de nouvelles aventures!

Le décor : vert, végétal. Toujours aussi abrupt, vertical, avec cet émerveillement constant de voir des maisons partout, même dans les plus gros dénivelés. Une idée reçue en moins : les Indiens vivent dans des villes surpeuplées. –> Certes, mais ce serait oublier les 70% de la population rurale qui se dispatche sur le reste du pays.

La route : sinueuse. 1200 km de virages à négocier, jamais une ligne droite! On ne les voyait pas sur la carte mais on s’en doutait au vu des dénivelés. Les altitudes évolueront entre 500m à Bilaspur et 3223m avec le Jalori Pass.

Les gens : toujours aussi accueillants, surprenants. Hindous, sikhs et bouddhistes avec autant de cultures et de facettes à découvrir.

Un leitmotiv : long and slow Travel. And of course Ride Safe & Enjoy !

Pratique : pas de permis nécessaire, sauf si l’on veut pousser jusqu’à la vallée de Spiti frontalière avec la Chine. Pas de problème de ravitaillement. Moins de logistique à prévoir qu’au Cachemire.

  1. Jour 1 : Manali – Naggar – Jana – Manikaran
  2. Jour 2 : Manikaran et découverte de la vallée.
  3. Jour 3 : Manikaran – Sainj avec franchissement du Jalori Pass (3223m alt.)
  4. Jour 4 : Sainj et découverte de la vallée puis Sainj – Sarahan (1900m alt.)
  5. Jour 5 : Sarahan – Shimla – Gaggas
  6. Jour 6 : Gaggas – Sundernaggar – Mandi – Rewalsar
  7. Jour 7 : Rewalsar et découverte des lacs sacrés Rewalsar et Prashar (2730m alt.)
  8. Jour 8 : Prashar – Manali

TransHimalayenne en Royal Enfield – vers une nouvelle région, au Sud.

In India, the Himalaya range goes from top North, Kashmir, to North East of the country, and also crossing the Himachal Pradesh region. Temperatures in Kashmir become uncertain from mid October. Tested on the ground, first snows were seen and we got -12 degrees at 3AM during our journey to Manali 450km south. Manali will be our basecamp to discover the Himachal region : preparation, taking contacts with Royal Enfield experts. It is now 6.45AM. Just arrived and first surprise, everything is green in here. 

En Inde l’Himalaya s’étend sur plusieurs régions, de l’extrême Nord avec le Cachemire jusqu’au Nord Est, en passant par la région de l’Himachal Pradesh. Les Températures du Cachemire deviennent incertaines pour les roadtrips moto à partir de mi-octobre. Confirmé sur le terrain, où nous connaîtrons les premières neiges et une température de -12degrés à 3h du matin sur le trajet en minibus qui nous emmènera dans cette nouvelle région à 450km au Sud. Nous ferons de Manali notre nouveau camp de base pour la découverte de l’Himachal Pradesh : repos, préparation, prise de contact avec les spécialistes Royal Enfield.

Nous arrivons dans notre nouvelle vi(ll)e à l’aube. Le soleil se lève sur la vallée. Changement de décor, tout est vert ! Changement d’altitude, les sapins font leur place à 2000m. alt. On ne sait rien encore de cette région déjà surprenante. Tout reste à découvrir. A savoir dans quelle rue on est et dans quel endroit on va dormir !