TransHimalayenne en Royal Enfield – 4/ Himachal long&slow trip

Without travel guide,  without GPS, the journey to Himachal Pradesh is drawn on a map, with some cities highlighted by the locals. Manikaran, Tso Pema, Shimla, Sundernaggar, Sarahan… So good to let your imagination go and get surprised when in the city. The motorbike is not so different, again a Bullet 500 but chrome colored and Machismo limited series. What will be different? All the rest ! The landscapes, the roads, the cultures, the people.  From Naggar castle to Sarahan monastery, passing through Rewalsar holy lake and curvy roads of the Sutlej river, let’s ride to new horizons ! 

Sans guide de voyage, sans livre, sans GPS, le trajet dans l’Himachal Pradesh se dessine sur une carte au 1:300000, avec quelques noms surlignés à la volée au gré des rencontres. Manikaran, Tso Pema, Shimla, Sundernaggar, Sarahan… Quel bonheur de laisser place à l’imagination et de se laisser surprendre une fois sur le terrain.

La moto n’est pas dépaysante, en restant sur la Bullet 500, mais cette fois ci chromée et avec la série limitée Machismo. « Dépaysant », c’est bien le décor, la route, les gens, les expériences, qui le seront dans ces 8 jours à moto. Du château de Naggar au monastère de Sarahan, en passant par les lacs sacrés de Rewalsar, les vallées sinueuses de la rivière Sutlej, en route pour de nouvelles aventures!

Le décor : vert, végétal. Toujours aussi abrupt, vertical, avec cet émerveillement constant de voir des maisons partout, même dans les plus gros dénivelés. Une idée reçue en moins : les Indiens vivent dans des villes surpeuplées. –> Certes, mais ce serait oublier les 70% de la population rurale qui se dispatche sur le reste du pays.

La route : sinueuse. 1200 km de virages à négocier, jamais une ligne droite! On ne les voyait pas sur la carte mais on s’en doutait au vu des dénivelés. Les altitudes évolueront entre 500m à Bilaspur et 3223m avec le Jalori Pass.

Les gens : toujours aussi accueillants, surprenants. Hindous, sikhs et bouddhistes avec autant de cultures et de facettes à découvrir.

Un leitmotiv : long and slow Travel. And of course Ride Safe & Enjoy !

Pratique : pas de permis nécessaire, sauf si l’on veut pousser jusqu’à la vallée de Spiti frontalière avec la Chine. Pas de problème de ravitaillement. Moins de logistique à prévoir qu’au Cachemire.

  1. Jour 1 : Manali – Naggar – Jana – Manikaran
  2. Jour 2 : Manikaran et découverte de la vallée.
  3. Jour 3 : Manikaran – Sainj avec franchissement du Jalori Pass (3223m alt.)
  4. Jour 4 : Sainj et découverte de la vallée puis Sainj – Sarahan (1900m alt.)
  5. Jour 5 : Sarahan – Shimla – Gaggas
  6. Jour 6 : Gaggas – Sundernaggar – Mandi – Rewalsar
  7. Jour 7 : Rewalsar et découverte des lacs sacrés Rewalsar et Prashar (2730m alt.)
  8. Jour 8 : Prashar – Manali

2 commentaires sur « TransHimalayenne en Royal Enfield – 4/ Himachal long&slow trip »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s