Mexique 2008 : Sur les routes du Michoacán (Chapitre 2)

Jour 4 : Sur les routes du Michoacán

La nuit, tronquée en trois, ne nous a pas empêchés de nous reposer pour passer une nouvelle journée à fond. Pourtant, ça commence avec une averse qui inonde Uruapan, avec moi qui vomis les charales, et Guigui qui galere autant avec la torta pas fraiche.On prend un camion.  Alexis nous emmène au centre ville, avec son camion tuné jusqu’à la moindre vis. Sur un fond de Reggaeton pulsé par les 200 watts de sa sono, Uruapan devient un trip de montagnes russes ! A fond la caisse.

Deux spots nous attendent :

        – Le parque natural : regorgeant de cascades, et d’angels (plongeurs de la mort) près à les dompter

        – La maison la plus étroite du monde (…) que l’on trouvera sous une pluie battante de plus belle.

J´arrive a faire sourire Ilsen, une fillette qui pleure avec la pluie, c’était pas gagné d’avance. Pluie, pluie, pluie, trop de pluie, on décide alors de trouver le soleil direction la côte Ixtapa/Zihuatenejo. On saute dans le camion (à une minute près). Sur le chemin, un spectacle naturel que nous offrent la Sierra Madre del Sur et ses habitants, des paysans qui élèvent chevaux et vaches Brahman entre les collines. Superbe Michoacan. Ca bouge, ça vit, c’est toujours plein  de couleurs. A Zihuatanejo, il fait plus de 30°C. On s’arrêtera pour la nuit à l’Hostal del viajero, une maison du monde qui vaut le coup.

                                                                                                         Gaela

 

La noche es en tres partes. La jornada empieza difícilmente, con problemas de digestión de charales…Tomamos un camion, 100% modificado. Alexis nos hacer visitar la ciudad. En Uruapan, hay 2 cosas que hacer : el parque natural, y la casa la mas estrecha del mundo. Ok vamos. La casa, la vemos bajo una pura lluvia. Buscamos el sol aquí, ok nos vamos a buscar el sol en otro lugar. Saltamos en un bus, estamos cansados pero no vale la pena dormir : el espactulo del paisaje de Michoacan vale mas la pena. Zihuatanejo, la temperatura es mas de 30 grados, vamos al hostal del viajero para dormir, en fin!

 

———————————————-

 

A night cut in 3 parts, and how many kilometers. The day begins with the charales which don t want to stay in the tommy, we throw up everything. We visit Uruapan in a mad bus, with a reggaeton sound. Here we are going to see the natural park and the thinnest house ever. But it is raining cats and dogs, so we decide to go to a place where there is much sun : Zihuatanejo. The journey is worth seeing.

 

———————————————-

  

   

                                                    Labo photo

    

                                             Calzado – Reparation de bottes

 

                                       Instrument pas banal mais ca le fait quand meme

                                                    Cascadas de Uruapan

                                              Platanos dans la jungle

                                                           Uruapan

                                                                 >Sur les routes du Michoacan

                                                > Michoacan

                                                > Michoacan toujours, mais on ne s en lasse pas

                                       >

arrivée à Zihuatanejo

Une réflexion sur “Mexique 2008 : Sur les routes du Michoacán (Chapitre 2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s